Conseils fiscaux pour les entreprises

Nous vous présentons ici quelques conseils fiscaux à considérer afin de contribuer à réduire le fardeau fiscal de votre entreprise.

En règle général, toute dépense engagée dans le but de gagner un revenu d’entreprise peut être déduite. Il est donc important de vous assurer que toutes les dépenses ont été considérées afin de réduire l’impôt à payer de votre entreprise.

Avant de prendre toute décision, nous vous recommandons fortement de consulter un expert-comptable. Celui-ci saura en effet vous guider à travers une approche globale de votre situation. Il sera également en mesure de vous expliquer en détail les meilleures options qui s’offrent à vous.

Restauration

Les entreprises du secteur de la restauration peuvent profiter d’une réduction d’impôts supplémentaire. En effet, les dépenses engagées pour les activités en cuisine se qualifient d’activités de fabrication et de transformation. Il peut donc être avantageux de séparer les coûts spécifiquement reliés à la préparation des aliments des autres dépenses de votre établissement. De cette façon, ces dépenses pourront être déclarées séparément et vous permettre de profiter de la diminution du taux d’imposition prévu à cet effet.

Manufacturier

Si vous exploitez une société du secteur manufacturier, il est avantageux de demander le crédit d’impôt à l’investissement. Celui-ci s’applique normalement à toute acquisition d’équipement et de machinerie. Une déduction additionnelle peut également être demandée pour les frais de transport de produits. Enfin, un crédit d’impôt est aussi prévu pour une portion des salaires versés à un employé qui se qualifie d’apprenti admissible. Pour plus d’informations à ce sujet, cliquez ici.

Placements

Si vous ou votre entreprise détenez des placements, assurez-vous de déduire tous les frais financiers possibles. Parmi ceux-ci, on retrouve entre autres les frais d’administration des placements, les honoraires versés à certains conseillers de gestion ainsi que les frais de garde d’actions ou de valeurs mobilières.

Par contre, il est également important de savoir que les commissions payées à un courtier ne sont pas déductibles. De plus, les frais d’administration versés pour un REER, un RPAC, un RVER ou un CELI ne peuvent également pas être déduits.

 

Nous offrons des services complets en fiscalité et nous pouvons vous aider à optimiser vos déclarations d’impôt.

Contactez-nous

 

Publier un commentaire